Aller au contenu

Allocution de Macron sur la guerre en Ukraine : Ce qu’il faut retenir

Allocution de Macron sur la guerre en Ukraine : Ce qu’il faut retenir

Alors que l’invasion de l’Ukraine par les troupes Russes se poursuit depuis jeudi 24 mars dernier et alors la communauté internationale prend des sanctions à l’encontre de Vladimir Poutine, le président de la République s’est adressé une nouvelle fois aux français(e)s ce mercredi à 20 heures.

Après s’être exprimé quelques heures après l’annonce de Vladimir Poutine de « mener une opération spéciale militaire » en Ukraine, le chef de l’Etat a de nouveaux donné une allocution pendant 14 minutes ce mercredi soir afin de réaffirmer son soutien à l’Ukraine, tout en assurant qu’il n’était « pas en guerre contre la Russie ». Un discours au ton grave devant un drapeau ukrainien.

Les jours qui viennent seront vraisemblablement les plus durs

Emmanuel Macron, président de la République

Emmanuel Macron a apporté une nouvelle fois son soutien « fraternel » au président Ukrainien, Volodymyr Zelensky, à la population ukrainienne, mais aussi aux Russes qui refusent cette guerre « indigne » et qui défendent la paix en Russie ou ailleurs.

Le Chef de l’Etat a indiqué que des centaines de civils ukrainiennes ont déjà été tué depuis le début la guerre jeudi dernier.

La guerre en Europe n’appartient plus qu’a nos livres d’histoire (…). Elle est là sous nos yeux

Emmanuel Macron, président de la République

Face à ce retour de la guerre dans l’un des pays de l’Europe, Emmanuel Macron a annoncé qu’il fallait construire une défense européenne et plus largement mener une stratégie favorisant l’indépendance de la France et l’Union Européenne.

Un sommet européen consacré à cette défense européenne sera organisé les 10 et 11 mars prochain à Versailles a-t-il précisé.

La Russie n’est pas l’agressé, elle est l’agresseur

Emmanuel Macron, président de la République

Le chef de l’Armée française s’en ai pris aux propos du Kremlin et a dénoncé les mensonges de ce dernier, en indiquant bien qu’il n’y avait aucune troupe de l’OTAN en Ukraine contrairement à ce que laisse croire Vladimir Poutine.

Il a aussi accusé la « propagande insoutenable » qui mène a justifié les attaques en Ukraine par la présence du nazisme dans ce pays, ce que réfute donc fermement le président français.

La France prendra sa part

Emmanuel Macron, président de la République

Le président a affirmé que la France prendra sa part dans l’accueil des nombreux réfugiés qui fuient la guerre en Ukraine et notamment les enfants forcés à l’exil séparés de leurs pères partis aux combats.

Notre agriculture, notre industrie, nombreux secteurs économiques souffrent et vont souffrir

Emmanuel Macron, président de la République

Cette guerre va mettre rude épreuve de nombreux secteurs qui dépendent des importations de matières premières venant de Russie ou d’Ukraine, ou exportant dans ces deux pays.

Une hausse du coût du pétrole, du gaz et des matières premières va avoir des conséquence sur le prix de l’essence déjà au plus haut, ou encore, sur le montant de la facture de chauffage, préviens le président.

Afin de répondre à ces hausses ce dernier a promis de « protéger » les français(e)s en cherchant de nouveaux fournisseurs notamment.

Le président a consacré cette allocution uniquement à la guerre en Ukraine et a fait le choix de ne pas annoncer sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Chose qu’il fera dans la presse écrite régionale dans une lettre adressée aux français(e)s publiée ce vendredi matin et en avant première en version internet ce jeudi soir. Une information révélée ce jeudi matin. Mais quelle sera l’impact de cette Guerre en Ukraine sur sa candidature ? Et faut-il craindre une réaction de la Russie à cette allocution ?